Analyse Libérale

Une gare européenne à Arras

16 Octobre 2010 , Rédigé par Vladimir Vodarevski Publié dans #Divers

 

       Le maire d'Arras, Jean-Marie Vanlerenberghe, milite pour l'installation de la future deuxième gare ferroviaire européenne du Nord-Pas-de-Calais à Arras. Cette gare accueillerait, en plus des TGV qui s'arrêtent déjà à Arras, les Thalys et les Eurostar.

 

       Le projet arrageois présente de nombreux avantages. D'abord, son coût. 10 millions d'euros, pour un investissement de ce genre, c'est peu. C'est possible car le terrain envisagé appartient déjà au Réseau Ferré de France. Il y a déjà des rails, qui devront être rénovés, sans doute, mais à moindre frais. Il s'agit de l'emplacement d'une ancienne gare.

 

      Le lieu, également, est idéal. A côté du centre ville, proche d'un secteur amené à se développer, celui de la Citadelle, abandonné par l'armée. Au cœur d'une ville donc, avec tout ce qu'il faut autour pour les voyageurs. Les emplacements concurrents, selon La Voix du Nord du 16 octobre 2010 sont entre Seclin et Lesquin, ou à hauteur de Noyelles Godault, pas du tout dans un centre ville.

 

       Quoi de mieux comme cadre de vie, de travail? Et quoi de mieux pour développer l'activité? On ne part pas de rien. Il y a des infrastructures, des bâtiments, des écoles, une universités, et même des terrains.

 

      D'autre part, à partir d'Arras, c'est tout le département qui est irrigué, par le train et la route. Arras est le chef lieu de l'Artois, et du Pas-de-Calais. Depuis très longtemps, c'est un centre de communication, de commerce. Ville de marché du Moyen âge, et aujourd'hui encore, Nemetacum des romains, la ville a une vocation de centre. A Arras, c'est tout le département du Pas-de-Calais, qui profiterait de la gare européenne.

 

      C'est aussi une logique d'aménagement du territoire, pour équilibrer le développement de la région Nord-Pas-de-Calais, face à Lille, la capitale régionale. Afin qu'il n'y ait pas de désert économique dans la région.

 

      Par ailleurs, cette gare conforterait la dynamique propre de la communauté urbaine d'Arras. Arras a déjà utilisé sa position géographique pour créer la zone d'activité Artoipole. Elle développe également le tourisme, et les expositions et congrès, avec Artois Expo. L'arrageois est par ailleurs un centre agro-alimentaire, ainsi que de services aux entreprises, et du transport et de la logistique.

 

      Il est en effet important de partir de l'existant pour développer une région. Dans la région, on a souvent simplement cherché à faire venir des industries. Alors qu'il faut favoriser l'éclosion et le développement de nouvelles activités. A ce titre, l'université d'Artois, dont Arras héberge notamment les facultés de littérature et d'économie, est un atout important.

 

       En conclusion: un investissement raisonnable, pour beaucoup de retombées, dans une grande partie du département.

 

.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

19/10/2010 19:32


je comprend d'autant mieux que tu veuilles une gare TGV, parce que nous nous l'avons depuis 1936 : TGV = Train à Grandes Vibrations. Bon, les nouvelles rames, après avoir abaissé les voies pour les
laissez passer dans les tunnels, elles sont au rancard : trop de virages, les essieux ne résistent pas !


19/10/2010 10:07


Oui enfin Arras, c'est quand même "un trou".
Pas mieux que Privas, mais quand même pas trop éloigné non plus, question "trou".
Et comme le foncier ne vaut pas grand chose, tout est bon pour le valoriser : un "truc" de rentier, pas de "MODERME".


Vladimir Vodarevski 19/10/2010 19:17



Oh, hé, j'ai le droit de dire qu'Arras est un trou, parce que j'y suis né!


Je ne connais pas le marché du foncier pour les entreprises, mais pour ce qui est de l'immobilier, les prix sont un peu élevés quand même à Arras. Même si ça doit avoir un peu baissé, avec tout
ce qui a été bâti.


La gare européenne seule ne suffira pas à donner un nouvel élan à la ville. Elle fait partie d'un ensemble. Et ce sera une gare secondaire, par rapport à Lille. Mais Arras est un bon emplacement
pour irriguer une bonne partie de la région. Et c'est quand même mieux que de faire une gare dans une zone commerciale, ou en bordure d'autoroute. C'est une véritable logique de développement du
territoire.


Maintenant, tu peux me trouver un peu chauvin. mais le Corse que tu es peut comprendre ça!



BENICHOU 17/10/2010 15:40


Je trouve cette appelation MODEM tout à fait ridicule.(pour un parti qui ne l'est pas).
Démocrate chrétien ça un vrai sens. Et MRP, ça avait de la gueule à l'époque!Même si...


Vladimir Vodarevski 17/10/2010 16:06



Je crois qu'ils ont voulu s'inspirer des démocrates américains. C'est nouveau, ça change. On s'y habituera avec le temps peut-être.



BENICHOU 17/10/2010 07:11


Arras était le fief de Guy Mollet, Leader de la SFIO.
Je dis ça sans aucune malice.


Vladimir Vodarevski 17/10/2010 12:15



Tout à fait. Et, aujourd'hui, le maire est un Modem.