Analyse Libérale

Régulation financière: le projet du Sénat des USA.

21 Mai 2010 , Rédigé par Vladimir Vodarevski Publié dans #Crise et Relance

Voici un lien vers un article qui résume les principaux points du projet de régulation financière adopté par le sénat des USA: USA, ce que prévoit la régulation financière votée par le Sénat . La Chambre des représentant ayant précédemment voté un projet, il reste à mettre les deux assemblées d'accord. Ce n'est donc pas un texte définitif.

(Pour un commentaire sur ce qu'il faudrait faire selon moi, voir mes articles   Régulations financière: les projets, et ce qu'il faudrait changer.   et  Le projet américain de réforme de la régulation financière   ).

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Jacques Heurtault 22/05/2010 08:16


Les systèmes économiques "étatistes", je ne vois pas très bien ce que cela veut dire ...
Je connais l'économie de marché, le marché étant un "lieu" où l'offre et la demande se confrontent et où, par conséquent, se forment les prix qui sont la base de négociation de l'échange.
Je connais également l'économie administrée. On a vu ce que cela donnait en Union soviétique et, mieux encore, en Tchécoslovaquie.
Ce dernier pays avait, en 1938, un niveau de développement comparable à la France. En 1945, il était même, si on ose dire, plus "développé", n'ayant pas subi de destructions aussi massives que la
France pendant la guerre.
Dès 1968, soit au moment du Printemps de Prague, le niveau de développement économique était deux fois plus faible!
Par contre, la société civile tchèque était plus "juste" ... Il y avait beaucoup moins d'écart entre les riches et les pauvres!
Economie administrée? Non, merci!

Je crois qu'il est illusoire de vouloir "moraliser" la vie économique. Il me parait plus utile de fixer des "règles" simples, basiques même.
1. Interdiction de vendre quelque chose que l'on ne possède pas! (C'est vraiment le moins que l'on puisse exiger!).
2. Obligation de se faire connaitre PUBLIQUEMENT au moment de la transaction. Autrement dit mettre en place une TRACABILITE permettant de remonter les filières des transactions (Qui a fait quoi? A
quel moment?).
3. Lorsque ces deux règles, nécessairement très fortes sont mises en place, il devient alors possible de piloter "en souplesse" l'économie de marché sans prendre le risque de mettre en place une
économie administrée.


Vladimir Vodarevski 23/05/2010 23:31



Effectivement, le terme d'économie administrée est peut-être plus précis.



Jacques Heurtault 21/05/2010 22:00


Comment pouvez-vous passer sous silence la différence essentielle qu'il y a entre "régulation" (en anglais/américain) qui veut dire "réglementation"(en français) et "régulation" (en français) qui
veut dire "action publique pour contrôler les "à-coups" désordonnés du marché?


Vladimir Vodarevski 22/05/2010 07:44



J'ai déjà évoqué ces différentes acception du mot régulation dans mes articles sur la crise financière. Par exemple: Régulation-dérégulation, les enseignements de la crise.


Effectivement, en économie de marché, régulation signifie établir des règles. Le système fonctionne parce que les règles, écrites ou non, sont respectées. Le mot régulation a une autre acception,
comme régulation du trafic SNCF par exemple. Sens que l'ont voudrait transposer en économie. Avec ce paradoxe: les régimes ététistes, qui veulent réuler l'économie de cette manière, aboutissent à
une économie sans règle, puisque gouverné par des décisions d'une autorité toute puissante.