Analyse Libérale

Les marchés plus forts que les Etats?

7 Décembre 2010 , Rédigé par Vladimir Vodarevski

 

      Il est courant de dire aujourd'hui que les marchés sont plus forts que les Etats. Le magazine l'Expansion a d'ailleurs titré sur le sujet il y a quelques mois.

 

      Ces propos sont excessifs. En effet, ce ne sont pas les marchés qui commandent aux Etats, c'est la dette. Les Etats ont besoin d'argent. Ils doivent donc se plier aux desiderata de leurs prêteurs.

 

      A d'autres époques, l'Etat empruntait auprès de banquiers. Aujourd'hui, ce sont les marchés financiers. Mais la rengaine est la même: il faut rembourser, et trouver de nouveaux fonds.

 

      Mais il est plus facile de vilipender autrui que de reconnaître ses excès. On accuse donc les marchés, entités vouées aux Gémonies.

 

      Mais la réalité demeure, et le terme de la récréation finit par être sifflé, car il faut bien rembourser. L'Etat peut ne pas rembourser, mais, dans ce cas, il ne trouve pas de nouveaux prêteurs.

 

       Ce n'est pas le marché qui est plus fort que les Etats, mais la dette.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

I-Cube 29/12/2010 10:39



Pour le moment, il y a trop d'Etats par rapport à la quelques dizaines de banques à couverture internationale (et encore même pas).


D'autant que les "majors" suivent la Rothschild, qui est elle-même épaulée par les USA (et notamment la CIA qui lui sert de bras armé et de service de renseignement), sans compter les milieux
juifs et les sionistes !


4 "pouvoirs occultes" sur 7, qui ont des intérêts convergents, ça fait beaucoup pour la plupart des Etats et des organismes supranationaux, qui sont par ailleurs "infiltrés"...


Donc on ne verra pas encore après-demain cette inversion des tendances, sauf à ce que l'opinion, tout d'un coup, constate leurs échecs.


Et encore... Même pas sûr !



I-Cube 28/12/2010 17:44



Jusqu'au jour où les Etats seront les ultimes prêteurs...


Pas demain, mais c'est bien ce qui fait peur aux banquiers...


Alors ils poussent l'Etat à toujours plus de dépenses et les citoyens à s'endetter par voie réglementaire, en imposant des normes nouvelles de la vie de tous les jours, jusque dans la traçabilité
du plomb et de l'amiante, pour que tout le monde ait recours à la création monétaire.


 


Mais ce "monde-là" est en train de s'écrouler lui aussi : plus personne ne peut l'empêcher.


Alors après-demain, le citoyen aura la maîtrise les Etats...


A suivre...



Vladimir Vodarevski 28/12/2010 20:10



Il y a aussi des liens entre les Etats et les banques.



mamalilou 16/12/2010 00:13



 


Le chat se mord la queue, ce sont les états qui acceptent l'usure et autorisent un système
financier


tu parles comme si le système financier existait avant l'espèce humaine


j'ai l'impression que plus ça va, plus tout le monde se rend compte de la supercherie


pour bien réfléchir faut tout remettre dans l'ordre


c'est un sophisme par argument d'antiquité que tu poses là (ç"a a toujours été comme ça"...)


il faut remettre en cause plus profondément


au lieu de tenir pour acquis et de continuer à mettre des pansements sur la jambe de bois...


Bientôt en semi-pause, au cas où je serais un peu défaillante sur le net d'ici là, je passe un peu à l'avance
te déposer des voeux délicieux pour des fêtes chaleureuses auprès de ceux qui t'aiment. Bisous givrés et délicates pensées malgré tout... :o))



benichou 08/12/2010 07:11



La réalité, c'est que les "marchés" ont au sommet des états, des dirigeants à leur botte!


En fait ce sont ces même marchés qui dirigent les états. Vous voulez des exemples?