Analyse Libérale

Friedrich Hayek, présentation de la pensée de l'auteur.

13 Octobre 2013 , Rédigé par Vladimir Vodarevski Publié dans #Théorie et explications de texte

Friedrich Hayek est sans doute l'auteur le plus connu du courant dit autrichien en économie. Il doit cette célébrité à son prix Nobel, et aussi pour avoir été cité comme référence par des politiciens, comme Margaret Thatcher. Et Hayek est devenu une cible des anti-libéraux. Hayek est devenu le symbole de ce que ces anti-libéraux nomment "ultra-libéralisme", présentation diabolisée du libéralisme.


Au final, la pensée d'Hayek est peu connue. On parle de lui selon des stéréotypes anti-libéraux, anti-économie de marché, sans savoir ce qu'il a écrit.


Pour ceux qui veulent faire l'effort de dépasser les clichés, voici un texte court, très bien fait, qui explique ses domaines d'activité, son cheminement, sa pensée: Hayek et sa reconstruction du libéralisme. Il est écrit par Gilles Dostaler, qui n'apartient pas du tout au courant autrichien. Ce n'est donc pas un texte hagiographique, mais une présentation distanciée d'Hayek.


Dostaler souligne notamment qu'Hayek donne un rôle finalement important à l'Etat, et fut critiqué par les anarcho-capitalistes, dont Murray Rothbard. Il souligne que l'image qui est donné du grand auteur autrichien est caricaturale, face à un personnage à la pensée complexe.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Michel Martin 07/11/2013 14:11


Hors sujet, mais pas tant que ça, une vidéo sur la liberté en entreprise, ou plutôt sur la combinaison des libertés, de la structuration
subsidiaire, ça s'appelle l'entreprise libérée. C'est à mettre en
perspectives avec cette vidéo du grand spécialiste des babouins Ropbert Sapolsky et des conséquences du stress induit par les hiérarchies
classiques.

I-Cube 14/10/2013 10:21


C'est marrant, "ça", j'avais lu.


Mais je n'ai rien compris...



Michel Martin 14/10/2013 10:18


Je suis content que tu nous renvoie au texte de Gilles Dostaller sur Hayek, texte que je t'avais proposé le 23Octobre de l'année passée, époque où tu n'avais pas
encore rompu le dialogue.


Pour résumer de ce que j'ai lu dans le texte de Dostaller, c'est qu'Hayek perçoit l'économie comme une écologie, ce qui me semble en effet une approche intéressante et beaucoup plus complexe que
la carricature qu'on renvoie souvent aux libéraux et dans laquelle on peut comprendre qu'ils ne se reconnaissent pas. Toutefois, il y a dans cette vision l'idée que cette écologie s'autorégule,
ce qui n'est que partiellement vrai, sauf à considérer les guerres comme un des éléments de cette autorégulation. Je reviens aux travaux de Graeber qui a sorti un livre traduit en Français "la
dette, les 5000 premières années" et qui pointe le phénomène de concentration de patrimoine aboutissant régulièrement à des mises à plat plus ou moins violentes. Le livre de Piketty que tu ne
veux pas perdre ton temps à lire pointe aussi ce phénomène d'accumulation de patrimoine/explosion au moyen d'une documentation considérable très difficile à ignorer. C'est toute la doxa d'Hayek
qui est en jeu dans ces deux ouvrages dont je crois que tu devrais prendre connaissance plutôt que de les rejeter à priori parce qu'ils ne fittent pas avec le dogme auquel tu t'adonnes.


J'espère toujours qu'on puisse un jour trouver un terrain de discussion autour du concept de SUBSIDIARITÉ qui me semble apte à nous sortir de cette stupide opposition libéral/interventionniste.