Analyse Libérale

Francfort, un salon symbolique pour PSA Peugeot Citroën

15 Septembre 2013 , Rédigé par Vladimir Vodarevski Publié dans #éco actu

 

     Comme chaque année se tient à cette époque le principal salon automobile européen. C'est Francfort qui l'accueille cette année, comme tous les deux ans, en alternance avec Paris. Cette année, ce salon a une signification particulière pour PSA Peugeot Citroën, le groupe y exposant un modèle et deux concepts cars symboliques de sa stratégie et de sa mutation.

 

     L'événement est bien sûr le lancement de la Peugeot 308. La dernière Golf a été lancée au salon de Paris, l'an dernier, Peugeot réplique à Francfort ! Ce nouveau modèle se veut le premier de la montée en gamme de la marque française. Même si, selon les différents magazines automobile, la qualité, la finition des Peugeot s'est grandement améliorée, la nouvelle 308 doit faire encore mieux, et se rapprocher du haut de gamme. L'objectif est de vendre les voitures en évitant les rabais. Une bonne finition permet aussi à un véhicule de moins perdre de valeur au fil du temps. Les acheteurs sont d'autant plus enclin à mettre le prix qu'ils savent que la valeur de revente sera élevée. C'est là un travail de longue haleine pour un constructeur.

 

     A l'opposé, mais sur le même segment, Citroën présente le concept C Cactus. Il s'agit d'un véhicule qui ne garde que ce qui est essentiel pour un conducteur, afin d'en baisser le prix. Citroën refuse cependant le terme low cost. Ce sera un peu plus onéreux. Un peu comme la Peugeot 301 et la Citroën C Elysée à destination des pays du Maghreb, de la Chine et de la Russie, qui sont adaptées à ces pays tout en gardant un certain standing. Avec C Cactus, c'est un nouveau concept à destination de l'Europe. On notera que la silhouette de la C Cactus est plus proche d'un cross over, comme la Peugeot 2008, que d'une berline, comme la Citroën C4 qui occupe le même segment. Tout en se voulant peu onéreuse, elle répond aux aspirations du moment des clients en matière de silhouette. Citroën veut donc faire un véhicule pas trop cher, mais pas low-cost et séduisant quand même.

 

     Enfin, Citroën expose pour la première fois en Europe son concept DS Wild Rubis. Un véhicule emblématique à plusieurs titres. D'abord, il élargit, par le haut  la gamme DS. DS est déjà le sigle haut de gamme de PSA Peugeot Citroën. La Wild Rubis préfigure un véhicule qui coiffera les véhicules actuels. D'autre part, il s'agit d'un SUV, ce que DS ne fait pas, ce que Citroën ne fait pas. Le seul véhicule équivalent chez Citroën est le C4 Aircross, dérivé d'un véhicule Mitsubishi. Mais il ne vise pas un niveau de gamme aussi élevé que le Wild Rubis. Enfin, le Wild Rubis est conçu et destiné avant tout à la Chine. Où DS est destinée à devenir une marque à part entière. Il est emblématique de la mondialisation du groupe PSA Peugeot Citroën. Citroën envisage désormais de vendre ce véhicule en Europe, et de le produire en Europe. Voici donc un véhicule qui n'aurait jamais pu être produit par Citroën sans la mondialisation.

 

     Le salon de Francfort présente ainsi un résumé de la mutation industrielle du groupe PSA Peugeot Citroën. Ce qui pourrait devenir un cas d'école dans les Universités US, tant les transformations sont profondes, dans un secteur, l'industrie, où elles sont lourdes à réaliser.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

I-Cube 16/09/2013 10:20


C'est marrant cette stratégie d'émiettement des gammes...


Comme si l'industrie redevenait finalement quasi-artisanale.


 


Je comprends bien le besoin d'occuper toutes les niches marketing possible et de faire face avec à la globalisation de l'économie, mais qui peut suivre en achetant "en masse".


 


Toute une redéfinition à venir de l'activité du secteur, et plus largement préfigurant tous les secteurs de l'activité économique, là d'ici les prochaines décennies...


 


Merci à toi, Vladimir : Tu achètes quoi cette année comme "tas de boue à roulettes" ?