Analyse Libérale

Evolution du commerce international

3 Juillet 2010 , Rédigé par Vladimir Vodarevski

Voici un article intéressant du Figaro  (cliquer sur le lien)  sur l'évolution du commerce international. La Chine commence à connaître des revendications salariales, ce qui rend les industriels européens à nouveau plus intéressant dans certains cas. D'autre part, la crise a entraîné des fermetures d'usines en Chine, ce qui fait qu'aujourd'hui, avec la reprise, les prix se tendent, et là encore, ce mouvezment est favorables aux industries européennes dans certains cas. C'est un exemple du fait que l'économie n'est pas figée.

Partager cet article

Commenter cet article

mamalilou 31/07/2010 20:33


non évidemment, ce n'est pas le même schéma, je profitais juste de la perche tendue pour dire qu'il y a un brèche intéressante qui peut aider à modifier la donne pour les Occidentaux en terme
d'intérêt à délocaliser, eu égard justement à notre handicap sur les salaires en Occident,
ceci étant vraiment juste une parenthèse,

du point de vue de notre intérêt en terme de retour des entreprises et d'un peu d'emploi chez nous, c'est vraiment une caricature, oui, c'est du raccourci, c'est sûr...

mais aussi du point de vue de l'émancipation du peuple Chinois, dans le cadre de cette expansion économique...
les progrès apportant toujours leur lot d'émancipation...

oui je sais, ça change rien pour eux d'un point de vue économique, en gros hein... le progrès des conditions de travail chinoises,... c'est du bonus humain
oui
mais non... en fait si les salaires augmentent c'est aussi potentiellement les moyens de se permettre d'autres enfants (ben oui, c'est à ce point,... faut payer pour avoir le droit d'en faire
officiellement...) si si ça va changer des choses, quand le travailleur s'en sort mieux financièrement, il dégage du temps et de l'énergie pour son implication politique, mais aussi pour de vrai
choix économiques au quotidien... c'est bien connu... ça change la donne..
faudra suivre ça de près...

ce rattrappage économique, de mon point de vue n'est pas inquiétant, il permet d'envisager un rééquilibrage,
et des droits humains (et tu sais l'intérêt que j'y attache), du prix du travail et de la qualité du travail à terme, et donc de cesser de faire siphon économique et siphon d'emplois avec l'Europe
...
ça laisse espérer un mieux collectif, et ces pays qui émergent ont bien du mérite, on ne leur a pas facilité la tâche souvent...
et je crois profondément que l'équilibre économique et écologique planétaire, dépend d'une équité dans le traitement du travail et de la vie humaine...
et d'une façon ou d'une autre, il faudra y arriver, tout ce qui va dans ce sens, ça me réconforte...

bon après restera la démographie (m'est avis que ça va pas durer l'enfant unique... et puis le vieillissement de la population, c'est aussi un siphon d'emploi inversé en perspective... ya beaucoup
de pays autour qui ont de la main d'oeuvre à revendre... ça va faire un brassage tout ça..)
tout le reste va suivre, espérons que tout ne sera pas copié parmi les conneries déjà testées en Occident... et yen a

ce qui se dessine me semble engageant... tu ne trouves pas toi?


Vladimir Vodarevski 31/07/2010 20:42



Je ne sais pas trop. Historiquement, le progrès économique a entraîné le progrès social. Mais la Chine va si vite, et dans un tel désordre! Avec en plus cette politique de l'enfant unique. Qui va
sans doute être amendée, quand la population active va baisser.


Je ne sais que prévoir. Je crains des troubles. Mais il y a de l'espoir aussi. On verra...



05/07/2010 17:26


Oui, Vladimir (pour le chaos démographique), mais pas tout de suite...
Pour le reste, avant d'atteindre nos "30 euros/h" de production, y'a encore de la marge que ni la TVA sociale, ni les barrières douanières (celle des normes "qualitatives", la seule qui existe
encore), ni quoique ce soit ne viendra freiner avant longtemps... aussi !
Mais la "normalisation" des "chineese price" est en route : c'est un signe.


mamalilou 04/07/2010 01:47


oui, et comme certains le présentaient déjà il y a cinq ans, oui la Chine émerge, mais avec l'émergence du net, l'info circule, et les Chinois sont tous très au courant du traitement des
travailleurs européens, et forcément l'industrialisation passe par des phases comme partout, et donc la Chine rentre dans la revendication, et ça ne fait que commencer, c'est normal, au début, on
va vers l'industrie pour s'assurer un gagne pain moins aléatoire et ingrat que dans le primaire... et puis on prend conscience de l'exploitation, et puis on s'informe, on se regroupe et le nombre
fait la force...
quand le progrès ne vient pas d'en haut, faut aller le réclamer...
merci pour ce lien,
le peuple chinois est en marche, espérons que ce soit vers le nivellement de la rétribution et des conditions
du travail, et donc le rétablissement de la valeur donnée à chaque vie... en fait...
:o)


Vladimir Vodarevski 04/07/2010 10:23



Coucou Mamalilou.


En fait, je veux juste montrer que les pays émergents connaissent une période de rattrapage économique. Ensuite, difficile de dire comment la Chine va évoluer. Sa compétitivité ne vient pas que
de la main d'oeuvre. Ses usines sont ultra-modernes, et bénéficient d'économies d'échelle. D'un autre côté, la Chine est un pays qui, si rien ne change, va connaître un chos démographique, la
politique de l'enfant unique entraînant un vieillisement accéléré.


Bon dimanche