Analyse Libérale

Diversité culturelle

4 Juin 2013 , Rédigé par Vladimir Vodarevski Publié dans #Humeur

 

Dans le cadre des négociations sur un accord de libre-échange entre l'Union Européenne et les USA, la France milite pour que soit exclue la culture. L'idée étant de défendre la « diversité » culturelle, face au « rouleau compresseur » américain. Cette rhétorique est cependant totalement dénué de fondement. Les USA prédateurs de la culture française ? C'est pourtant ce pays qui a préservé la pensée économique française ! Frédéric Bastiat y est reconnu là-bas. De même que Jean-Baptiste Say. Une des tâches de l'Institut Coppet, qui a pour but de faire connaître l'école française d'économie, est la traduction de textes américains, car c'est ce pays qui a le plus étudié nos économistes.


Par ailleurs, qu'est-ce que la culture française ? Le christianisme, qui a façonné notre pays des siècles durant ? Voilà qui hérisserait plus d'un des tenants de l'exception culturelle ! Ce qui montre que chacun a son idée de la culture française. Une culture est vivante, et vit des apports des autres. Les tenants de l'exception culturelle ne veulent-ils pas en fait imposer leur idée de la culture française ? Ou leurs intérêts pécuniaires ?

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Michel Martin 28/06/2013 14:13


Grâce à ta lecture critique , j'ai pu revoir ma copie sur l'art de combiner les libertés. J'en ainsi pu bien distinguer la notion de
liberté individuelle de celle de liberté privée souvent utilisée pour opprimer les libertés
individuelles en leur nom. Cette ambiguité liberté individuelle/liberté privée permet de comprendre comment des régimes autoritaires, comme la Chine, ont pu s'insérer dans le marché du fait de
cette similitude d'autoritarisme/subordination qui sévit dans l'entreprise dite libérale.

Michel Martin 24/06/2013 13:32


Encore un peu de lecture d'un texte inédit pour stimuler ta réflexion et la confronter, combiner nos libertés pour écologiser le progrès.

Lio 06/06/2013 11:38


Vladimir,


Avez-vous lu ce matin le billet de Nouriel Roubini dans les Echos en page 10. çà vaut son pesant d'or, sans mauvais jeu de mots! çà vaudrait bien une petite analyse critique, non?

Vladimir Vodarevski 06/06/2013 13:23


Oulàlà! Mais c'est sans queue ni tête cette chronique! Il mélange tout! analyse économique et analyse financière! Il y a parfois des chroniques vraiment invraisemblables dans Les Echos. Jean-Marc
Vittori fait presque figure d'expert à côté! :)


Lio 05/06/2013 12:03


"L'idée étant de défendre la « diversité » culturelle, face au « rouleau compresseur » américain."


Non, l'idée est de protéger le show business français, ami des politiques, sur le dos des français!

Michel Martin 05/06/2013 09:23


L'exception culturelle c'est un mécanisme non protectioniste proche de la TVA sociale: chaque film visionné (consommé) en France, quel que soit son origine, contribue au financement de la
création artistique en France.

I-Cube 05/06/2013 07:52


Non pas du tout !


Ils veulent seulement sauver ses financements pour persister à exister.


 


C'est par exemple le cas du cinéma. Le "deal" date d'après-guerre : Le festival de Cannes existe encore face à ceux d'Hollywood parce ce que la France a accepté de faire celui du cinéma américain
à Deauville.


Les amùéricains auraient préféré Paris, mais ça n'a pas été possible.


 


Par ailleurs, tu vis dans un pays qui se fait pillier sur les bons scénarios avec toute les "remake" à la sauce américaine (les visiteurs, les chti' et bien d'autres), mais en France tous les
films américains sont doublés en VF.


Et c'est à peu près unique au monde.


D'ailleurs, c'est étonnant : tu vas en espagne, en italie, au portugal, en allemagne, les séries américaines sont simplement sous-titré même à la télé.


Ce qui explique qu'on soit si nuls en anglais dans nos ékoles !


Y'a vraiment que les chansons qui ne subissent pas ce sort.