Analyse Libérale

Démarches administratives en ligne

1 Juillet 2010 , Rédigé par Vladimir Vodarevski Publié dans #Crise et Relance

 

      Dans le cadre de son plan d'économie, le gouvernement indique son intention de généraliser les démarches administratives en ligne, par internet. Cette dématérialisation est présentée comme une simplification des démarches pour l'usager. Il s'agit de montrer aussi que le plan d'économie, et notamment la baisse du nombre de fonctionnaires, ne va pas dégrader le service public.

 

      Cependant, cette dématérialisation n'est pas réellement une simplification. Les procédures ne sont pas simplifiées. C'est une automatisation des procédures.

 

      Une réelle simplification serait de rechercher toutes les procédures inutiles, les redondances, celles qui sont peu utiles. Comme le ferait une entreprise de services, il s'agirait de simplifier le processus de production en quelque sorte. 
 

     Une telle méthode permettrait des économies, mais aussi de clarifier les obligations administratives au yeux des usagers.

 

     Par ailleurs, est-ce que l'automatisation provoque toujours des économies? Rien n'est moins sûr. En effet, l'automatisation suppose d'abord une hausse des coûts, car il faut investir dans l'achat du matériel informatique, son installation, et la formation des personnels pour la maintenance par exemple.

 

     Or, en période d'économie, les investissements suffisants seront-ils réalisés?

 

     Ces inquiétudes ne sont pas virtuelles. La presse a relaté dernièrement les problèmes engendrés par une application appelée Chorus (cf Les Echos du 23 juin 2010). C'est un nouveau système informatique, qui doit traiter notamment les dépenses de l'Etat, que ce soit les paiements des fournisseurs ou celui des fonctionnaires.
 

     Le coût de ce système a largement dépassé les prévisions, passant de 686 millions d'euros à 1100 millions d'euros. 
 

     Chorus a provoqué de gros retards de paiement des fournisseurs de l'Etat là où il a été mis en place, et il a fallu mettre en place une procédure d'urgence afin de ne pas pénaliser les entreprises. 
 

     D'autre part, il est attendu de Chorus des réductions d'emplois dans l'administration, et donc des économies. Mais Chorus ne permet pas ces réductions pour le moment. 
 

     La mise en place d'une automatisation des procédures est donc une tâche difficile. Une simplification des ces procédures pourrait être plus efficace, plus claire pour l'usager, et pourrait aussi faciliter l'automatisation.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Flamant rose 02/07/2010 10:20


Dans le milieu du handicap, la COTOREP a été remplacée par la MDPH (Maison départementale des personnes handicapées). Cela n'a rien changé. On a compris et admis les difficultés de mise en place
mais pour les reste rien n'a été simplifié. Il y a des personnes qui sont handicapées à vie soit physiquement soit par des troubles du comportement soit encore par des maladies mentales. Il
n'empêche que tous les trois ans il faut refaire toutes les formalités administratives avecvisites chez le médecin, et imprimés à remplir pour l'allocation d'adulte handicapé (AAH), pour la
prestation de compensation du handicap (PCH), et tous les dix ans pour la carte d'invalidité. Tout ça pourrait être reconduit automatiquement. Ce sont non seulement des charges de travail qui
pourraient être évitées aux fonctionnaires mais aussi aux personnes handicapées ou à leurs représentants.

Pour ce qui est de Socrate le cadre supèrieur de la SNCF chef du projet y a laissé sa place, mais il n'a évidemment pas perdu au change. Et puis la SNCF ne lui en a pas tenu rigueur puisqu'elle a
embauché sa fille qui est également cadre supérieur (grande école d'ingénieur).


Vladimir Vodarevski 02/07/2010 10:31



Merci pour ce témoignage sur le milieu du handicap.



Lucie 01/07/2010 22:39


Certaines démarches en ligne, comme la télé-déclaration des revenus, sont particulièrement difficiles si on utilise autre chose qu'Internet explorer. Sous Linux, n'en parlons pas. Alors économies ?
Pas pour l'usager, en tout cas. Outre le fait qu'il faut avoir accès à un ordinateur (et pas d'un cyber café...), il faut des logiciels onéreux, alors qu'il en existe des gratuits...


Vladimir Vodarevski 02/07/2010 06:24



Je crois que j'ai fait ma télédéclaration sous Mozilla. Mais elle elle est très simple, il n'y avait qu'à signer. J'ai juste eu quelques difficultés pour trouver une case, car je croyais qu'il
suffisait de suivre la déclaration papier. Le système est plus simple depuis qu'il n'y a plus de certificat numérique à installer. On peut la faire d'un cybercafé, mais c'est vrai que ce n'est
pas sécurisant!



01/07/2010 14:18


Chorus - comme Socrate pour la SNCF et ses bornes automatique - finira pas fonctionner correctement. Ce n'est pas le problème.
En revanche, je me rappelle très bien du problème de l'automatisation des créations d'entreprises (et leur immatriculation dans les greffes des tribunaux de commerce), du temps de "Tapie qui met
une heure pour créer une boîte"...
Avant, on amenait tous ses papiers au gichet. Quelques signatures plus tard et deux chèques tirés au profit du greffe et du BALO, et c'était bon.
Depuis, faut remplir une palanquée de cases, la plupart totalement inutile (sauf exception, mais justement, il faut traîter de toutes les exceptions) que même un spécialiste comme moi, il délègue
le problème à des "encore plus spécialistes que moi", qui te font ça pour 50 euros, là où les centres de formalité des greffes te prenaient 500 FF et où il manquait toujours un truc qui rendait
l'opération impossible...
50 euros, pour une heure de travail, au prix où je suis payé, je préfère sous-traiter et ne pas être emmerdé...
Vive le progrès.

Pour ce qui est de la simplification administrative, j'en rigole encore : je viens de recevoir une mise en demeure de fournir ma CA 12 2009, déposée il y a 3 mois dans les délais...
Que franchement, ça aurait épargné un peu de sous à PTT si les dossiers étaient bien rangés.
Mais on n'apprend plus à ranger des dossiers correctement dans la grande ékole des impôts.
Et pourtant, les renseignements arrivent en "automatique" dans chaque dossier de contribuable (y compris des sociétés) : encore un bug informatique, me dira-t-on !


Vladimir Vodarevski 01/07/2010 15:59



Socrate, je m'en souviens... Espérons que Chorus sera opérationnel plus rapidement. Mais ça va coûter des sous!



benichou 01/07/2010 13:42


C'est intéressant de questionner la démarche, en se demandant si ça induit réellement des économies.
il semble bien qu'on soit encore devant une globalisation qui ne se préoccupe pas des détails.
On applique un "credo" sans imagination ni souplesse.